Une envie de Champagne pour les fêtes ?

Publié le

24/1/2023

5.12.2022

Par

Que seraient les fêtes de fin d’année sans Champagne* ? On se le demande ! On ne peut littéralement pas résister à une flûte remplie de champagne aux bulles fines. Parfait pour l'apéritif, au cours du repas, ou pour le dessert. C’est bien connu, la vie est plus belle avec des bulles.

Le Champagne Nicolas Feuillatte

Découvrez ou redécouvrez la plus jeune des maisons de Champagne dont les cuvées puisent leur gourmandise dans l’art délicat de l’assemblage. Les champagnes Nicolas Feuillatte reflètent l’équilibre, la finesse et la fraîcheur des terres champenoises. Une variété de raisins et de cépages vinifiés par cru ou zone de cru pour des Champagnes tout en nuances.

Nicolas Feuillatte est également  la première coopérative de Champagne. Modèle collaboratif & solidaire unique, elle réunit 5000 vignerons, engagés à produire ensemble un champagne d'une qualité exceptionnelle à un prix juste. En 40 ans, Nicolas Feuillatte s'est hissé au 1er rang des marques de Champagne en France, et en 3e position dans le monde.

La marque est porteuse d'un état d'esprit aussi libre et léger que ses bulles !

Le petit lexique du Champagne

Au grand panthéon des vins pétillants, le champagne arrive toujours en tête ! Mais ce n’est pas toujours évident de choisir une bouteille de Champagne… Grâce à notre petit lexique, vous saurez vous retrouver les yeux fermés au rayon Champagne.

Blanc de blancs : un Champagne produit uniquement à partir de raisins blancs Chardonnay est appelé un blanc de blancs.

Millésime : il s’agit tout simplement de l'année de vendange des raisins et de l'élaboration du vin. À savoir : indiquer le millésime n’est pas une obligation sur les bouteilles de vin ou de Champagne.

Extra brut : entre 0 et 6 g de sucre par litre.

Brut : entre 6 et 12 g de sucre par litre.

Demi-sec : entre 32 et 50 g de sucre par litre.

Comment bien conserver et servir le Champagne ?

Déguster le Champagne est un art dont la maîtrise est recommandée pour apprécier pleinement ses fines bulles. De sa conservation à sa dégustation, le champagne est victime d’idées reçues bien ancrées et qui ne sont pourtant pas si bonnes à suivre.

À savoir : le congélateur en urgence 30 minutes avant d’ouvrir une bouteille est une fausse bonne idée. La congélation va inhiber les saveurs du Champagne. En dernier recours, il vaut mieux sortir un seau rempli de glaçons et y placer la bouteille.

Contrairement à l'usage répandu, on ne devrait utiliser ni coupe ni flûte pour le service du Champagne, mais bien un verre à vin. Nombreux sont les professionnels à exprimer leur préférence pour le verre tulipe, à la forme ovale et qui se resserre sur la hauteur. De la sorte, les bulles évoluent parfaitement, sans être trop à l'étroit dans une flûte, ni trop dispersées dans une coupe à la finition évasée.

Le Champagne des fêtes

Pour les fêtes, nous avons une bouteille toute choisie à vous recommander : Nicolas Feuillatte : Grande Réserve Brut. Un Champagne intense, patiemment élevé en cave jusqu’à six années, le temps d’acquérir une intensité et une harmonie. Ce Champagne intense et délicat s’associe à tous les mets pour un moment d’évasion et de simplicité. 

Qu'est-ce qui différencie le Champagne des autres vins effervescents ?

Beaucoup d’idées reçues circulent à ce sujet. Au fond, qu’est-ce qui différencie Champagne, crémant et mousseux ? La réponse se trouve dans les différents terroirs, les méthodes de travail et de vinification utilisées.

L’appellation vin mousseux englobe l’ensemble des vins pétillants produits dans le monde. Parmi les représentants les plus connus, on note le Prosecco italien, le Vouvray de la Vallée de la Loire ou encore la Clairette de Die drômoise. À l’opposé, seuls les vins champenois bénéficient de l’appellation officielle "Champagne". Plus abordables, les vins mousseux sont réalisés avec un large éventail de cépages aux qualités disparates. Les cépages du Champagne sont clairement identifiés : Pinot noir, Meunier, Chardonnay… Autre nuance : les vins mousseux ne sont pas élaborés avec la fameuse méthode traditionnelle (ou champenoise), avec notamment la singularité de la seconde fermentation. Enfin, qui dit Champagne, dit aussi vendanges obligatoirement manuelles, ce qui n’est pas forcément le cas pour tous les vins mousseux. Elles débutent entre la fin du mois d'août et début septembre, selon les années, pour une durée d’environ 3 semaines.

Le Crémant fait également partie de la famille des vins mousseux, mais sa notoriété lui a conféré un statut particulier. Plusieurs points distinguent Champagne et crémant. Déjà, le plus évident : l’origine géographique, avec des terroirs aux qualités différentes. Le Champagne ne peut venir que de la zone qui lui a donné son appellation, quand le crémant peut lui provenir de différentes régions, de l’Alsace au Languedoc-Roussillon. Autre différence entre ces deux vins effervescents : la longueur du processus de vinification. Quand la période d’élevage sera de 12 mois minimum pour un crémant, elle doit être à minima de 15 mois pour un champagne non millésimé et de trente-six mois pour un millésimé.

Accord mets - Champagne

En décembre, tous les excès sont permis ! Pour l'occasion, nous vous avons préparé une ribambelle de recettes de fêtes à associer à une bonne bouteille de Champagne !

Champagne & apéritifs

Champagne & plats de résistance

Champagne & desserts

* l‘abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.