Ah les petits pois... si pour certains les écosser est souvent synonyme de corvée, pour d'autres cela fait resurgir des souvenirs d'enfance et de moments partagés : à celui qui en écossera le plus, la découverte d'un "bébé petit pois", les petits pois sauteurs et les fous rires entre cousins. Croquant, doux et légèrement sucré...

1 . Le béaba des petits pois

Le petit pois est un produit originaire d'Asie mais on le trouve en Europe dès l'antiquité. À l'époque, on le consommait uniquement séché. Le saviez-vous : si la culture du petit pois est si répandue en France, c'est très largement le fait de Louis XVI qui en était totalement fan ! Il exigea qu'on lui en serve et qu'on en cultive, c'est ainsi que le petit pois prit des allures de grands !

2 . La saison des petits pois

Le petits pois est avec l'asperge et le radis le meilleur indicateur du retour des beaux jours ! Il est sur nos étales pile pour le retour du soleil : d'avril à juin, mais la pleine saison est généralement mai et juin. Cependant chaque année, en fonction des précipitations et de l'ensoleillement, les saisons des légumes peuvent glisser. Cette année, par exemple, beaucoup de légumes printaniers sont arrivés très tôt dans la saison, car l'hiver a été doux et ensoleillé.

3 . Les bienfaits des petits pois

Il n'en a pas l'air comme ça, mais le petit pois est un vrai costaud ! C'est une super source d'énergie et en plus avec lui, vous dites adieu aux fringales du milieu d'après-midi ! Il contient, également, un fort taux de protéine. Il est, pour cela, très recommandé dans un régime végétarien. Enfin, comme tous les légumes verts, c'est un vrai petit shot de vitamines (B et C). Rien que ça !

4 . Les petits pois en cuisine

Il est beau, il est doux, il est brillant, il est délicieux... Il a vraiment tout pour plaire, mais pourquoi n'en mangeons pas un peu plus ? C'est très simple : le petit pois a un inconvénient majeur pour tous les fainéants des fourneaux... S'il est si frais, brillant et sucré, c'est parce qu'il est protégé par une gousse. Une gousse, qui nous embête bien, venu le moment de le cuisiner. Mais soyons un peu courageux, car le goût de l'effort se ressentira jusque dans votre assiette.

Le saviez-vous ?

Les pois cassés ne sont pas des cousins du petit pois... Non, non, les pois cassés sont des petits pois séchés et cassés en deux. Maintenant qu'on le dit... C'est vrai que le goût est similaire, non ?

4 .1 . Choisir les petits pois

Pour choisir vos gousses de petit pois, rien de plus simple : elles doivent être brillantes, d'un vert puissant et d'une texture ferme et craquante. Si vous le pouvez, goûtez un grain cru ou deux. Ils doivent être bien croquants, ne pas être fripés et avoir une texture un peu sucrée.
Vous pouvez aussi acheter des petits pois surgelés qui font très bien l'affaire et qui permettent d'en manger hors saison.

4 .2 . Cuisson des petits pois

Le petit pois n'est pas bien exigeant pour sa cuisson : il aime prendre un bain, d'eau ou de vapeur, ça, c'est à vous de choisir; Et pour la durée, comptez 15 minutes.

  • 15 minutes à l’eau
  • 15 minutes à la vapeur

5. Plutôt petits pois à la française ou à l'anglaise ?

Il faut choisir son camp ! Le petit pois n'en a que faire des discordes franco-anglaises. Il vient ajouter son grain de sel et diviser une nouvelle fois cette amitié sur un thème on ne peut plus sérieux... la cuisine !

  • À la française, le petit pois est revenu avec des oignons nouveaux et de la laitue dans une dose (importante 😂) de beurre.... à la française, quoi !
  • Ah, les Anglais, ces puristes ! La cuisson à l'anglaise est on ne peut plus simple : c'est une cuisson dans de l'eau bouillante salée, rien de plus.

Alors plutôt la simplicité et le croquant anglais ? Ou la gourmandise beurrée à la française ?

6 . Nos idées recettes à base de petits pois