Celui que l'on appelle "l'asperge du pauvre" n'est pas pauvre pour un sou ! Le poireau, qui malgré lui, nous rappelle la cuisine d'hiver ultra classique, mérite bien qu'on le dépoussière !

Tout est bon dans le poireau !

Le poireau peut être décomposé en 4 parties :

  • Les "feuilles", ou la partie verte du poireau, qui généralement finit au fond de la poubelle.
  • Le "fût" est la partie blanche du poireau, celle que l'on consomme.
  • Le "bois" du poireau est la partie rigide au centre du poireau. C'est une longue tige que l'on peut consommer comme une asperge avec une vinaigrette.
  • Les "radicelles", sont la base du poireau, comme de tout petits cheveux qui eux aussi sont coupés et jetés.

La saison du poireau

Le poireau est le légume d'hiver par excellence. Il résiste à tout : le froid, la pluie, la grêle... Rien ne l'arrête ! Il est disponible toute l'année mais il est réellement de saison du mois de septembre au mois d'avril : juste le temps d'en profiter.

Les bienfaits du poireau

Question bienfaits, il n'y a pas de doute, le poireau nous veut du bien ! C'est le parfait équilibre entre un très faible apport en calories et un gros apport en vitamines et minéraux : tout ce que l'on demande ! Il est riche en vitamine A et C. Le poireau a une teneur en sodium très faible et une teneur en potassium très élevée, ce qui lui confère de grandes propriétés diurétiques. Enfin, sa richesse en fibres aide à régulariser le transit intestinal.

Le poireau en cuisine

Le poireau à un rôle double en cuisine, il est à la fois légume et condiment. Avec sa saveur aillée, il est la pour donner du goût ! Traditionnellement, il est à la base de presque toutes les soupes et veloutés. Il vient parfumer un bouquet garni ou donner du goût à un ragoût. Mais le poireau est aussi un légume à part entière. Il est parfois cuit à l'eau et servi en vinaigrette, fondu à la poêle et servi accompagné de Saint-Jacques ou cuit au four et gratiné d'un fromage de Savoie.

Côté pratique, il faut savoir bien préparer le poireau. N'avez-vous jamais mangé un poireau mal lavé avec quelques grains de sable qui craquent sous la dent ? Le genre de sensation qu'on ne souhaite pas revivre. Pour ce, rien de plus simple : il y a une règle à retenir : le poireau se lave une fois qu'il est déjà coupé. Émincez vos poireaux, puis placez-les dans une passoire pour les laver. Si vous gardez vos poireaux entiers, vous pouvez tout de même faire quelques incisions dans la longueur afin de les laver.

Côté cuisson, le poireau se cuit à l'eau ou à la vapeur mais il est aussi délicieux fondu dans du beurre.

  • 10 minutes à l’eau
  • 10 minutes à la vapeur
  • 15 minutes à la poêle

Astuces anti-gaspi :

Le poireau si on l'aime, on le mange en entier, pas de gâchis ! Trop souvent, on ne cuisine que la partie blanche du poireau et on jette le reste, soit la moitié du poireau. Or, les vitamines et minéraux du poireau se trouve dans la partie verte qui finit à la poubelle.

Comment utiliser le vert de poireau ?

Commencez par bien le laver, vous pourrez ensuite l'utiliser dans une soupe, une quiche, une omelette, un bouillon, un gratin, un risotto... Le vert se cuisine comme le blanc, il peut être cuit à la vapeur, à l'eau ou encore fondue dans du beurre ! C'est à se demander pourquoi on l'a jeté jusqu'ici !

Comment utiliser les radicelles du poireau :

Avec un nom si mignon, ce serait dommage de les jeter. Vous avez plusieurs options : vous pouvez les couper avec votre poireau et les cuisiner ensemble, tout simplement ! Vous pouvez aussi les conserver pour en faire des pickles dans du vinaigre ou les frire pour en faire des tempura ! À vous de voir !

Nos idées recettes :