Le 14 février, chaque année la même question se pose : est-ce que l'on va fêter, ou non, la Saint-Valentin ?

La question fait débat ! Il y a deux équipes bien distinctes : celle des amoureux de la Saint-Valentin qui dînent aux chandelles, yeux dans les yeux, main dans la main... Et celle des désabusés de la vie, qui, NON, ne célébrerons pas une nouvelle fête commerciale ! Quand c'est non, c'est non !

Où que vous vous situiez sur cette échelle, nous avons quelques recettes à vous suggérer. Soit pour passer une belle soirée à deux ou pour assumer votre je-m'en-foutisme jusqu'au bout !

Plutôt team lover ?

Amoureux comme au premier jour ou encore aux premiers jours ? On s'aime et on se le dit, à toutes les sauces et toutes les occasions sont bonnes ! Alors la Saint-Valentin on la fête et pas qu'un peu ! On n'a pas peur du cliché, on se donne à fond : des fleurs, des cœurs, des chandelles et un beau plat à partager !

On commence par un toast à nous deux

La preuve d'amour ultime : on partage ses ravioles avec son doux ou sa douce

Il est hors de question de terminer la Saint-Valentin sans gâteau au chocolat !


Plutôt team " la Saint-Valentin est un jour comme les autres, non, mais vraiment, je ne vois pas pourquoi on devrait... sous prétexte que... c'est pas possible... " ?

La Saint-Valentin, très peu pour vous ! Mais pourquoi donc ?

  • Vous êtes casés depuis la nuit des temps et vous n'avez vraiment plus aucun effort à faire car vous avez déjà eu votre lot de Saint-Valentin, d'anniversaires et de fêtes en tout genre.
  • Vous ne voulez pas vous soumettre à la dictature d'une fête commerciale
  • Vous avez la flemme... Pourquoi donc sortir quand on peut rester tranquille chez soi ?

(liste non-exhaustive)

Pour toutes ces personnes, et pour bien d'autres, autant aller jusqu'au bout de vos idées et assumer cette non-célébration ! Pour ce faire, nous vous avons sélectionné toutes les recettes que jamais, jamais un pro Saint-Valentin aurait consommé un 14 février. Un savant mélange de choux de Bruxelles, de pois chiches, de chou-fleur, de fromage odorant... La Saint-Valentin sans limites !

On dégaine le chou de Bruxelles

Pas de limites pour le pois chiches

Et pourquoi on ne pourrait pas manger 500 g d'oignons le soir de la Saint-Valentin ?

Exit l'encens et les bougies : on embaume tout l'appart d'une douce odeur de munster

Quand on s'en fou, c'est aussi l'occasion de manger des plats super bons mais qui malheureusement ne ressemble pas à grand chose !

Quoi qu'il en soit nous vous souhaitons une bonne (non) Saint-Valentin et une soirée pleine de surprises culinaires !