Les produits de fêtes

Pour un repas de fêtes, on a envie de mettre le paquet. Néanmoins, sachez que la véritable clé pour un dîner de Noël réussi, ce sont les produits choisis. Mais alors, comment s'assurer de la qualité de nos ingrédients ? Suivez le guide, on vous dit tout.

Comment choisir ses coquilles saint-Jacques ?

Les coquilles Saint-Jacques

Qui dit fruits de mer, dit vigilance maximale ! Personne n'a envie de subir une intoxication alimentaire lors du réveillon. Conseil n°1 : toujours acheter ses coquilles saint-Jacques vivantes et surtout, fermées.

On évitera d'acheter des coquilles ramassées à la drague pour privilégier les coquilles Saint-Jacques de plongée, pêchées à la main. En effet, la drague a un très fort impact sur les fonds marins. Choisir de consommer des Saint-Jacques pêchées à la main, c'est lutter contre la destruction des fonds marins et soutenir les pêcheurs qui choisissent ce mode de pêche.

On les consomme pendant leur pleine saison, d'octobre à avril : voilà pourquoi on les apprécie tant pendant les fêtes !

L'astuce anti-gaspi

Pour éviter de jeter le corail, n'hésitez pas à opter pour une sauce express et délicieuse. Pour cela vous aurez besoin de :

- 200g de Saint-Jacques ;
- 100 grammes de crème fraîche ;
- en option, un léger trait de whisky, armagnac, cognac, (ou vous l'aurez compris, l'alcool de votre choix) ;

Pour finir, mixez le tout puis salez, poivrez et faites cuire 5 minutes à feu doux en remuant constamment. Servez avec les St-Jacques.

Comment choisir son saumon fumé ?

Le saumon fumé

Un vrai casse-tête de choisir du saumon au supermarché... Pourtant, il existe quelques indicateurs qui vous indiquent la qualité du poisson et son impact sur l'environnement. Cherchez en priorité les labels et la provenance.

Quels labels ?
Il existe quelques labels qui permettent d'identifier les saumons issus d’une pêche durable :

Les labels de pêche
  1. MSC (Marine Shepward Council) :
    Ce label a été créé par Unilever et WWF, il certifie les pêcheries qui minimisent leurs impacts sur l’écosystème marin.
  2. RFM :
    C'est un label de qualité créé par l'Alaska pour les produits de la mer issus de la pêche durable. Le label garantit le contrôle intégral de la chaine de distribution et permet une traçabilité du produit depuis ses origines.
  3. Pêche Durable :
    Ce label français est à l’initiative du ministère de la Transition écologique. Les pêcheries ayant obtenues le label doivent minimiser leur impact sur le stock de poissons et limiter leur usage d’énergies fossiles.
  4. ASC (Aquaculture Stewardship Council) :
    Ce label a également été créé par WWF, il est l’équivalent du MSC mais pour les poissons d’élevages.

Quelle provenance ?
Privilégiez le saumon d’Alaska car ils sont tous sauvages et issus d’une pêche durable, contrairement aux saumons d’Atlantique qui sont en grande majorité issus de l’élevage. Le saumon sauvage a une chair très fine, une couleur plus rouge que le saumon d’élevage (due à son alimentation naturelle) et c’est une vraie mine de nutriments : haute teneur en Oméga 3, acides gras polyinsaturé, vitamines A, D, B2, B6, et E, sels minéraux, protéines et pauvres en graisses saturées. Ainsi, lorsque vous achetez des poissons pêchés en Alaska, vous avez la certitude qu'il s'agit de poissons sauvages provenant de stocks gérés de manière responsable et certifié MSC.

Comment choisir ses huîtres ?

Les huîtres

Tout comme les coquilles saint-Jacques, la première chose à laquelle il faut faire attention c'est... la fraîcheur des huîtres ! Pour en être sûr, il suffit de vérifier plusieurs choses :

  • Si elles sont encore fermées ;
  • Si elles sont vivantes ;
  • Si l'odeur vous inspire confiance ;
  • Si elles ne sont pas sèches ;
  • Si les colis ou bourriches d'huîtres portent l'étiquette sanitaire sur laquelle est indiquée la date de conditionnement ainsi que le nom du producteur.

Le test ultime : avec votre fourchette, "grattez" le bord de l'huître, si elle se rétracte, c'est bon signe : elle est encore fraîche ! Attention, une fois ouvertes, elles sont consommables pendant deux à trois heures. S'il vous en reste des fermées, vous pourrez les conserver au réfrigérateur dans la bourriche pendant 8 à 10 jours.

Il existe deux types d'huîtres : les plates, et les creuses. Pour les reconnaître, c'est simple : l'une a (comme son nom l'indique) la coquille creuse et allongée, tandis que l’autre est ronde et plate. Leur calibre est également différent. Il ira de 0 à 5 pour les huîtres creuses et de 000 à 6 pour les plates.

Nota bene : Plus le numéro est petit, plus la taille de l'huître sera élevée ! On privilégiera alors les huîtres avec un petit calibre.

L'huître plate est bien plus rare que l'huître creuse. Ce qui les différencie véritablement, c'est le mode de reproduction : la creuse expulse ses œufs de sa coquille, la fécondation se fait alors au gré des courants. La plate, elle, les retient et les protège.

Si les huîtres sont très souvent consommées lors des fêtes de fin d'année, elles peuvent tout à fait être dégustées à d'autres moments.
Moyen mémo-technique : faites appel à elles seulement lors des mois qui contiennent un R : septembre, novembre, décembre, janvier, février, mars et avril. Le reste de l'année (soit en été), on évitera sa consommation, car elles sont en pleine période de reproduction : elles deviennent alors laiteuses.

Comment choisir son foie gras ?

Le foie gras

Le foie gras, c'est un peu la star de l'entrée. Mais autant dire qu'il vaut mieux tout savoir pour profiter de ses tartines...

Quels labels ?
Il existe 4 labels qui répertorient les différents types et la qualité du foie gras. Parmi eux, on retrouve :

Les labels de foie gras
  1. AOP : Appellation d'origine protégée
    Il s'agit d'une appellation européenne. Ce sigle signifie que toutes les étapes de fabrication du foie gras ont lieu dans des zones géographiques spécifiques avec un savoir-faire particulier.
  2. IGP : Indication géographique protégée
    Il s'agit d'un label européen. Cela signifie qu'au moins une étape a été réalisée dans une zone géographique spécifique.
  3. AOC : Appellation d'origine contrôlée
    C'est un des labels les plus stricts, puisqu'il protège des imitations et contrefaçons. Il suit un cahier des charges très contrôlé, indiquant que le foie gras a été fait à l'aide de savoir-faire reconnus. En plus, c'est un label français !
  4. Le label Rouge
    Tout comme le label AOC, le label Rouge est français, et suit des règles très précises. Il indique que le foie gras a été fabriqué à l'aide d'un cahier des charges exigeant et des conditions de production strictes. Avec ce label, on sait que le produit que vous avez entre les mains est de qualité supérieure !

Quelle provenance ?

Il existe deux types de foies gras :

  • Le foie gras de canard
    On dit de lui qu'il a un fort caractère, qu'il est plus fort en bouche. On le reconnaît grâce à sa couleur beige, presque orangé.
  • Le foie gras d'oie
    Si vous avez l'habitude du foie gras de canard, celui-ci va vous sembler beaucoup plus doux, plus fin. Contrairement au foie gras de canard, celui à base d'oie va avoir un aspect beaucoup plus grisé. Il est généralement fabriqué en Alsace, où la tradition y est très ancienne.

Avec tous ses éléments, nous espérons faciliter vos courses de Noël. Mais rassurez-vous, étant donné qu'avec JOW tout peut se faire de son canapé, nul doute que faire le plein de produits va être simple comme bonjour.

Avec un peu d'avance, nous vous souhaitons de joyeuses fêtes à tous !🎄