Ce qui est bon dans la raclette, c'est le too much. Combien de fois va-t-on se resservir ? Combien de patates va-t-on engloutir ? Et la viande des grisons ! Le jambon de pays ! Et allons-y gaiement ! Où sont les cornichons ?

Voilà. Sauf qu'avec le temps, l'indolence qui s'en va, les kilos qui restent, on ne prend plus autant de plaisir... La gourmandise laisse sa place à la culpabilité et la délectation doit apprendre à dire "non merci" quand on vous propose la seconde tournée.
"Oula, non merci, j'en ai eu assez..."
MON ŒIL !

Ce qui gâche la raclette, ce sont les fioritures de dégustation. A-t-on sincèrement besoin d'autant de charcuterie ? Est-ce que les pommes de terre ont vraiment le monopole du fromage fondu ? Est-ce logique d'accompagner tout ça avec une bouteille de blanc ? Peut-on faire autrement ???
La réponse est : OUI !

bandeau-4

Voici quelques propositions originales, malignes et surtout délicieuses pour accompagner votre raclette 2019.

(Et si vous êtes du genre traditionaliste, bon bah vraiment désolée, mais les traditions, ça vit aussi avec le temps !)

Remplacez les pommes de terre par du....... potiron !
En effet, le potiron est trèèèès peu calorique, de plus c'est un aliment alcanisant (comparé au fromage qui est un aliment très acide) ; ainsi va-t-il contre-balancer parfaitement les défauts nutritionnels de votre raclette. Vous pouvez aussi opter pour du butternut ou toute courge qui vous fait envie.

Coupez votre fromage en fines tranches, TRÈS FINES !
Ce qui est délicieux, on le sait, c'est la mâche légèrement caoutchouteuse du fromage chaud et fondu. L'idée n'est donc pas d'effiler votre fromage de raclette comme de la Tête de Moine, mais de réussir à obtenir des tranches qui ne soient pas trop épaisses. 2mm d'épaisseur nous paraissent recommandés. Pour ce faire, préférez un fromage entier à couper vous-même ou à faire couper par votre fromager.

N'oubliez pas les cornichons !!!
Ce sont vos amis quoiqu'il arrive, mais attention, ils sont, eux-aussi, légèrement acides pour votre organisme, il ne faut donc pas en manger trop au cours du même repas. Le cornichon est également connu pour son effet coupe-faim : il vous aidera donc à rester raisonnable... enfin, normalement...

Comment remplacer la charcuterie ?
Est-ce même seulement possible ? Plusieurs solutions envisageables :

a) C'est l'odeur et le goût du fumé qui va vous manquer ?
- Vous pouvez utiliser un fromage à raclette fumé !
- Vous pouvez vous préparer une petite "Omelette au tofu fumé et ciboulette" (vous ne manquerez pas de protéines avec ça !)

b) C'est l'idée de manquer de protéines animales qui vous met mal ? (Si c'est vraiment ça, il faut vraiment que vous preniez le temps de réfléchir à la question : pourquoi est-ce si important pour vous de manger de la viande à chaque repas ?)
Une tranche découennée de jambon blanc ne vous fera pas de mal OU pourquoi pas deux tranches de bresaola, pourvu que vous soyez raisonnable sur le fromage (la bresaola reste une des charcuteries les moins caloriques, c'est bon à savoir !).

bandeau-4

Une salade verte, toujours
Assaisonnée avec une échalote, une cuillère à café d'huile d'olive, pression à froid, 1/2 cuillère à café de vinaigre de vin, sel, poivre et c'est tout.
Chargée de fibres solubles, la salade verte lutte contre l'absorption du mauvais cholestérol (plutôt pas mal quand on mange du fromage), et freine aussi les glucides.

Qui veut du vin* ?
Si un verre vous détend et vous permet d'être plus décontracté(e), pas raison de se priver, la digestion n'en sera que facilitée.
Encore une fois, l'important c'est de ne pas vider la bouteille ! Rappelons qu'un verre de vin blanc* = 110 kcal. C'est à dire qu'au bout de 5 verres, vous avez englouti l'équivalent énergétique d'une tablette de chocolat.
Pour ceux qui aiment trop le vin et qui savent d'avance que cela va être compliqué de se restreindre à 1 unique verre, autant changer de boisson.
Le cidre brut* peut s'avérer un bon compromis : il est beaucoup moins calorique que le vin et sa teneur en alcool est plus faible également (1 à 8% contre 8 à 18%).

L'important : c'est le dosage !

Les raclettes telles que nous les connaissons et adorons sont tout de même une aberration alimentaire : du fromage, de la charcuterie, des pommes de terre, le tout arrosé de vin, et pourquoi pas ajouté un riz en sauce à côté ?
Si l'on arrive à ne pas se resservir, à la limite, pourquoi pas... mais si l'objectif c'est le fromage fondu, il vaut mieux penser à équilibrer son assiette. Rien n'est interdit, mais il faut prioriser les envies et tâcher d'être logique avec tout ce que l'on fait entrer dans notre corps.  

* Attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Enjow !

bandeau-4