Le kilogramme devient quantique ! Nos recettes aussi ?
On ne va pas faire comme si nous étions des physiciens expérimentés, mais la nouvelle ne nous a pas laissés de sucre glace.


Nous avons lu l'affaire sur Le Monde.fr et avons essayé de comprendre :
Jusqu'à présent, l'unité de mesure du Kilogramme était établie à partir d'un étalon (un cylindre de quelques millimètres de diamètres, en platine iridié), mais voilà (!), cet objet unique, gardé précieusement sous une cloche à Sèvres, s'userait avec le temps et ne pourrait donc plus faire office de référent planétaire... Il fallait trouver autre chose !

étalon de 1kg en platine iridié, gardé précieusement sous 2 cloches 


C'est là que la physique quantique intervient. Pas de panique, on ne rentrera pas dans des détails mathématiques insoutenables. Disons simplement qu'il existe en sciences, un certains nombre de "constantes" (concrètement, des formules de maths basées sur des rapports naturels et immuables) et que ces formules sont beaucoup plus "sûres" et risquent moins de bouger dans le temps qu'un artefact fait de matière périssable (à moins qu'un jour la vitesse de la lumière ralentisse... ou que la planète s'étire..., après tout...)
Ainsi, va-t-on très certainement utiliser la Constante de Planck (6,62607004 × 10-34 m2 kg / s.) pour s'assurer qu'un kilo reste un vrai kilo.

Que les cuisto se rassurent, 1 kilo de farine restera 1 kilo de farine, inutile, donc, de courir chez son marchand d'électro-ménager pour s'acheter une nouvelle balance.


Si cette mesure précise ne changera rien à nos recettes, il faut savoir qu'elle sera très utile à la recherche scientifiques notamment dans le domaine des nanotechnologies.

Vidéo Le Monde

bandeau-6