En France, on s'invite régulièrement les uns chez les autres pour dîner.
Si l'on est peu, disons "pas trop", il convient que la personne qui reçoit prépare le repas et que les convives ramènent le vin.
Dans certains cas, les invités peuvent proposer d'apporter plutôt le dessert, ou d'amener quelque chose à grignoter durant l'apéritif, histoire de ne pas se retrouver avec 8 bouteilles de pinard et rien à grailler.

Il existe, cependant, un autre type de dîners, moins protocolaire, qui consiste en ce que chacun ramène quelque chose à manger. Surtout quand est beaucoup ! Grande table, les couverts dans un pot, à la bonne franquette, on se sert de ce qu'on veut, comme on veut.
Les plus organisés réussissent à faire un repas plus ou moins équilibré et l'on aura, alors, désigné qui apporte l'apéritif, qui fait une grosse salade, qui apporte le formage, le dessert, etc. la picole restant au bon coeur de chacun.

Et puis, il y a les autres. Ceux qui pensent ne devoir rien faire pour que tout le monde comprenne. Ceux qui croient réellement que le simple fait d'avoir vaguement dit au téléphone ou lors d'une conversation Messenger : "Tout le monde ramène un truc, ok ?", suffira à ce que chacun prenne ses responsabilités et se coordonne avec ses amis. Non. Ça ne marche pas comme ça. À moins que vos potes, soient tous des psycho-rigides pour qui manger passablement soit passible de divorce amical, vous pouvez être certains que vous allez vous retrouver avec 5 paquets de chips, 3 pots de houmous, un paquet de gouda coupé en petits carrés et 25 kg de tomates cerises... Parce que "ramener quelque chose", ne veut rien dire et pour les plus nuls cela signifie tout bêtement "faire honneur de sa présence" ; quelques nachos feront bien l'affaire...

bandeau-6

Heureusement qu'avec 50.000 mots dans notre dictionnaire, il a fallu que ce soit les Américains qui inventent un terme linguistique qui ne prêterait plus jamais à confusion !
Le Potluck est né !
Le Potluck est un repas partagé où chacun apporte un plat ! Et c'est là tout le génie de l'événement ! Adieu les entrées/légumes à tremper/dessert/pain (?) qui ne vont jamais ensemble, ou les "ambiances tapas" qui se traduisent par une orgie de fromages... Ici on prépare des vrais recettes que l'on apporte dans un saladier, un fait-tout, une marmite, une terrine, un moule, bref, un repas en soi, par forcément immense, mais multiplié par autant de personnes qu'il y en a autour de la table. Impossible de manquer et de choix et de calories. La fête peut commencer.

Le mot potluck vient de l'expression It's potluck !, « C'est à la fortune du pot » qui, au delà d'être une expression totalement désuète, signifie "de manière simple". Au XVIIIème siècle, on cuisinait le plat familial dans un large et grand pot, ainsi le visiteur de passage mangeait ce que le pot proposait. Le terme est souvent associé à des repas religieux qui s'organisent fréquemment en groupe, puis aux étudiants qui pratiquent, pour des raisons financières, le "chacun ramène un truc". On pourrait parler d'un "buffet", ou d'un "banquet", mais ces expressions sont, chez nous, quelque peu guindées et se conjuguent mal avec l'idée de simplicité...

Alors, si prochainement, vous prévoyez d'inviter des amis à manger chez vous, en toute simplicité, mais que vous n'osez pas leur dire de ramener une vraie entrée, un vrai dessert, ou de participer, pourquoi pas, financièrement à ce que vous aura coûter ce vrai dîner beaucoup trop cher, annoncez juste la couleur : "J'organise un potluck , ça vous dit ?" Ils seront obligés de demander ce que c'est, et vous serez forcé de leur expliquer clairement qu'ils peuvent remballer leurs cacahuètes et se mettre aux fourneaux. On ne vous reprochera pas "votre façon de faire", car maintenant : c'est un concept... et il se démocratise !

Asterix et Obelix 

bandeau-6